La véritable recette du tournedo Rossini

Nous l’avons trouvé ici.
Pour le réveillon de Noël, nous avions prévu de réaliser ce plat, mais nous en n’avions une idée que très épurée. En interrogeant plusieurs cuisiniers de notre entourage, nous somme arrivés petit à petit à y voir plus clair, et avons complété nos recherches sur le net. Le lien plus haut renvoie donc vers la recette qui nous a semblé être LA recette.
C’est Monsieur So’ qui s’est mis au fourneau. Et je dois dire que ce fut une vraie réussite. Quel régal !!! Rien que d’en parler, j’en ai l’eau à la bouche !
Voici le résultat …
Nous avons choisi de l’accompagner de frites allumettes, très agréable pour les tremper dans la sauce.
En revanche, nous avons opté pour de la truffe en conserve, mais nous sommes très déçu. le parfum ne se dégage pas du tout. C’est sûr la prochaine fois nous utiliserons de la truffe fraîche.
La tranche de boeuf repose sur une tranche de pain grillé (qu’on ne voit malheureusement pas sur la photo). Elle a tout intérêt à s’imbiber un petit peu de jus. Ne vous inquiétez pas, elle garde un peu de croustillant.
La recette des tournedos Rossini, c’est une explosion, de parfums différents, de textures différentes … bref, une explosion de sensations !!!
Publicités

Un bon boeuf bourguignon pour se réchauffer …

Après la tempête et en ces temps pluvieux et froids, rien de tel qu’un bon plat chaud pour se réconforter : une bonne soupe, un plat en sauce, une raclette ou une fondue …
Faire partie d’une AMAP, nous donne l’opportunité de passer des commandes occasionnelles sur des produits autres que des légumes, et il y a quelques mois nous avions commandé 10kgs de viande de boeuf bio (vive les congélateurs !). Dans le colis, on retrouve toutes sortes de morceaux de boeuf : à griller, à rôtir, à pot-au-feu, et à bourguignon !
Il me restait 1 kg de collier à bourguignon, plat idéal en ce moment. Je vous propose donc la recette que j’ai réalisé hier.

Ingrédients :
(pour 5 à 10 personnes, c’est selon les appétits !)

1 kg de viande à bourguignon (demandez à votre boucher qui vous donnera les meilleurs morceaux)
100 g de lardons fumés
1 oignon
4 carottes
50 g de farine
500 ml de vin rouge
Eau
Huile de tournesol
Bouquet garni ou herbes de Provence
Sel et poivre

Préparation :

Dans une sauteuse ou une cocotte, faites fondre un peu d’huile, et faites y dorer rapidement les morceaux de viande (il ne doivent pas cuire, juste prendre un peu de couleur !). Sortez les et réservez.
Dans la même sauteuse, faites dorer également les lardons. Sortez les et posez les sur du papier absorbant pour enlever le surplus de gras (vous n’êtes pas obligé, mais ce sera plus digeste …).
Lavez les légumes. Émincez l’oignon, et taillez les carottes en mirepoix (dès de 1 à 1,5 cm). Faites les dorer à leur tour. Quand ils ont pris une belle couleur, singez en ajoutant la farine. Laissez revenir un peu puis ajoutez le vin rouge. Mélangez bien de façon à bien délayer la farine.
Rajoutez les lardons et la viande. Complétez en ajoutant de l’eau jusqu’à ne plus voir de morceaux dépasser. Ajoutez les herbes de votre choix, du sel du poivre avec modération (vous rectifierez l’assaisonnement en fin de cuisson).
Laissez mijoter …

Je vous conseille de vérifier régulièrement la texture de la viande, il m’a fallu 4 bonnes heures pour arriver à un résultat satisfaisant. Si vous êtes équipez d’une cocotte sous pression, ça va normalement beaucoup plus vite …
La viande est bien cuite quand les morceaux peuvent s’effilocher.
J’ai choisi de servir ce plat avec du riz, mais j’ai une petite préférence avec des pommes de terre vapeur, un grand classique !

N.B. : N’hésitez pas à en faire des grandes quantités que vous congèlerez, il parait que c’est toujours meilleur réchauffé !

Samoussas au boeuf et aux légumes

L’année est déjà bien entamée et je n’ai toujours pas poster de nouvelles recettes, alors hier, j’ai eu l’occasion d’improviser un petit quelque chose qui valait peut-être le coup !
Il me restait des feuilles de brick au fond de mon congélateur et j’avais envie de faire quelque chose avec, mais juste avec ce que j’avais sous la main, sans achat supplémentaire. Il me fallait une viande, des légumes et des épices. J’ai choisi des steaks hachés surgelés, des oignons, des carottes, des poireaux (légumes du panier de saison, bien sûr !), du gingembre frais, de la sauce soja et enfin du curry.

Ingrédients :
(Pour 12 samoussas)

6 feuilles de bricks
2 steaks hachés
1/2 oignon
3 petite carottes
3 petits blancs de poireaux
1 pouce de gingembre frais
1 œuf
2 c à s de sauce soja
1 c à c de curry
1 c à s d’huile d’olive
50g de beurre

Préparation :

Lavez et épluchez tous les légumes.
Coupez oignon, carottes, poireaux et gingembre en julienne.
Faire chauffer l’huile d’olive (elle doit être bien chaude) et faites y sauter tous les légumes en même temps. Maintenir le feu fort. Remuer régulièrement.
Pendant ce temps  » brisez » les steaks hachés, puis rajoutez la viande aux légumes.
Enfin, quand le mélange est bien saisi, ajoutez la sauce soja et le curry. Laisser réduire puis éteignez le feu. Rajoutez l’oeuf entier cru, mélangez bien.
Faites préchauffez votre four Th. 7 (210°C).
Faites fondre le beurre.
Détacher une feuille de brick. Partagez la en deux.
Badigeonnez 1 demi feuille de beurre fondu. Pliez la en deux dans la longueur. Déposez un peu de farce sur la droite de la bande obtenue, puis replier de façon à obtenir des triangles (bon, étant donné que je n’ai pas pris énormément de photos explicatives et qu’il n’est pas évident de rendre compte de la manipulation à l’écrit, faites comme vous pouvez de façon à obtenir des petits feuilletés ! Mais en général, le pliage est décrit sur les paquets de feuilles de brick …). Badigeonnez de nouveau de beurre fondu le triangle obtenu.
Recommencez l’opération pour toutes les autres feuilles de brick.
Déposez toutes les samoussas sur une plaque recouverte de papier sulfurisé et enfournez pendant environ 10 minutes (n’hésitez pas à surveiller tout de même, les fours sont différents !).
Vous pouvez alors déguster vos samoussas en entrée par exemple ou en plat principal accompagné de salade verte, ou encore les servir en apéritif.
Bon appétit !