Spiderman …

(Publié sur l’ancien blog, le 13 juillet 2013)

Outch ! Que ça fait longtemps que je n’ai rien publié !!!
C’est vrai que je ne cuisine plus autant !
Malgré tout, je continue à faire des essais …
Voilà pour les 4 ans de mon grand :

 

Gâteau spiderman

 

Un tout simple gâteau au chocolat fourré à la confiture de framboise, recouvert de pâte d’amande colorée avec un colorant alimentaire rouge !
Plutôt fière de moi, ce fut un succés pour les petits et les grands !

Publicités

Le défi : la suite …

Nous voilà samedi !
Nos amis nous ont reçu pour réaliser leur plat.
Dans l’assiette, darne de merlu sauce aux poivrons, chorizo doux et moutarde, accompagné de deux « chutney », l’un chaud à la banane, aux oignons et au gingembre, l’autre froid aux tomates séchées (maison !), au chorizo et à la banane … et asperges en décoration !
Franchement, ce fut une belle réussite !!!
Voilà le résultat …

Et pour finir un petit dessert de moi-même: un tiramisu aux framboises.

Ingrédients
(pour 4 personnes)

Framboises fraîches ou surgelées (selon la saison)
5 sablés bretons
200 g de mascarpone
2 œufs
50 g de sucre en poudre et un peu plus
Jus d’orange
Cacao en poudre non sucré

Préparation

Faites tremper les sablés dans du jus d’orange sans trop les faire ramollir.
Faites blanchir les jaunes d’œufs avec le sucre en poudre, ajoutez le mascarpone, mélangez bien.
Battez les blancs en neige, puis rajoutez les délicatement à la préparation précédente.
Prenez quelques framboises que vous écrasez avec un peu de sucre en poudre.
Prenez des verrines et répartissez dans chacune d’entre elles une couche de sablés trempés au jus, une couche de framboises écrasées, une couches de préparation au mascarpone, une couche de sablés trempés, une couche de framboises entières, une couche de préparation au mascarpone, et enfin saupoudrez de cacao au moment de servir et dégustez …

Yaourts à la vanille et craquant de chocolat

Après ma tentative ratée de yaourts aux pruneaux, voici une nouvelle recette, en prenant des classiques cette fois-ci. D’abord la vanille en gousse et du bon chocolat noir corsé pour une petite touche originale. C’est encore une recette inspirée de La yaourtière de Samania et d’une laitière bien connue des consommateurs !

J’ai quand même essayé de nouveau avec du lait en poudre pour épaissir la consistance, et j’ai utilisé un sucre complet acheté en magasin bio appelé fleur de sucre. Son goût est incroyable, rien à voir avec du sucre blanc voire même de la cassonade, des parfums de réglisse et de caramel mélés … hum un vrai délice !
Il était donc impossible de les rater !

Ingrédients :

1 l de lait 1/2 écrémé
1 yaourt nature (ou un yaourt de votre dernière fournée de yaourts maison)
1 pot de yaourt de lait en poudre écrémé
5 c à c de sucre en poudre
1/2 gousse de vanille (1 entière pour un goût plus prononcé)
50 g de chocolat noir à pâtisser

Préparation :

Faites chauffer le lait avec les graines de vanille et la gousse fendue en deux. Après ébulliton, laisser refroidir.
Mélangez le sucre, le yaourt et le lait en poudre. Ajoutez petit à petit le lait tiédi (n’oubliez pas d’ôter la gousse de vanille) en fouettant.
Versez le mélange dans les pots de yaourt. Placez les dans la yaourtière et mettez la en route selon les instructions.
Quand les yaourts sont prêts, faites fondre le chocolat cassé en morceaux, au bain-marie. Puis ajoutez en sur le dessus de chaque yaourt. Enfin, le plus difficile, attendre que le chocolat durcisse en laissant les pots au réfrigérateur, avant de déguster !

N.B. : Pour les plus gourmands, comme Syl’, pensez à garder le reste de chocolat fondu (si vous ne l’avez pas déjà terminé !) et vous pourrez l’ajouter tel quel à vos yaourts au moment de les déguster …

Yaourts aux pruneaux

A la création de ce blog, je vous invitais à me suivre dans « mes essais culinaires, dans mes réussites … comme dans mes échecs » !
Jusqu’à présent je ne vous ai présenté que des recettes dont j’étais entièrement satisfaite. Aujourd’hui, je vais vous en présenter une qui m’a vraiment déçu ! Elle n’était vraiment pas à mon goût, mais elle pourrait être du votre, c’est pour ça que je vous la donne quand même. Avis aux amateurs de yaourts et de fruits secs …

Pour réaliser cette recette, je me suis inspirée du livre Yaourts, cent recettes de saison d’une bloggeuse spécialiste : La yaourtière de Samania. Son livre est vraiment très bien. On y trouve des recettes pour chaque saison, sucrées mais aussi salées, des classiques comme des très étonnantes. J’aime beaucoup ce recueil, et suis très contente de l’avoir trouvé.
Pour les yaourts aux pruneaux, j’ai donc testé sa recette, mais comme je voulais des yaourts plus ferme que d’habitude, j’ai ajouté du lait écrémé en poudre, comme conseillé pour obtenir cette consistance, car j’utilise du lait 1/2 écrémé au lieu de lait entier.
Je ne sais pas si ce sont ces changements ; j’ai obtenu des yaourts plus fermes, certes, mais acides, désagréables en bouche ! Je m’attendais à quelque chose de plus doux …
Mais je ne condamne pas cette recette, à réessayer mais dans sa forme originale, sans le lait en poudre.


Ingrédients :

1 l de lait 1/2 écrémé
7 pruneaux dénoyautés
1 yaourt nature (ou ferments)
1 pot de yaourt de lait écrémé en poudre
5 c à c de sucre en poudre

Préparation :

Mixez le lait avec les pruneaux.
Mélangez le yaourt, le sucre et le lait en poudre avec le fouet.
Ajoutez le lait et les pruneaux mixés petit à petit en continuant à fouetter.
Versez le tout dans les pots, placez les dans la yaourtière et mettez la en route en suivant les instructions.
Dégustez après passage au réfrigérateur …

Les crêpes de maman

Syl’ a fait un rêve cette nuit : il mangeait des crêpes avec de la confiture de mûre … Rêve exhaussé ce matin !

Ce sont juste des crêpes, mais je tenais à vous faire partager ma recette, ou plutôt celle de ma maman. Pour moi, ce sont les meilleures !

Ingrédients :
Pour 12 à 16 crêpes (voire davantage selon votre dextérité …)

4 œufs
250g de farine
1/4 l de lait
1/4 l d’eau
50 g de beurre
Eau de fleur d’oranger
Vanille liquide

Préparation :

Dans un saladier, mélangez les œufs entiers avec la farine.
Ajoutez le lait et l’eau. Mélangez bien.
Faites fondre le beurre et ajoutez le au mélange précédent.
Ajoutez l’eau de fleur d’oranger et la vanille liquide.
Laissez reposer quelques heures (enfin, moi, je saute toujours cette étape, pas le temps d’attendre !!!)
Cuire dans une poêle à crêpes huilée très chaude.
Dégustez avec ce que vous voulez : sucre semoule, pâte à tartiner, miel, confiture, crème de marron, compote, fruits cuits …

N.B. : Pour remplacer l’eau de fleur d’oranger et la vanille liquide, rien de tel que « arôm’crêpe », une préparation que vous trouvez au même rayon, et qui parfume parfaitement vos crêpes, malheureusement, là, je n’en avais pas !

Yaourts au Nutella

Depuis quelques mois, j’ai récupéré la yaourtière électrique orange et marron de ma maman. Objectif : pouvoir faire des yaourts à mon goût, sucré juste ce qu’il faut, et réalisé juste quand j’en ai envie sans risque d’oubli dans le réfrigérateur !

Les premiers que j’ai tenté sont des yaourts à la vanille, réalisés avec les graines de vraies gousses. J’en suis très satisfaite ! Malheureusement, cette semaine, envie de yaourt, mais plus de vanille …
Alors il me fallait une autre idée. En ce moment, l’envie de Nutella est assez forte également alors pourquoi ne pas tester des yaourts au Nutella !
En parcourant de nouveau le net, j’ai découvert des tentatives, alors je me suis lancée !

Ingrédients :

1 l de lait 1/2 écrémé
1 yaourt nature
8 c à c de Nutella
2 c à s de sucre semoule

Préparation :

Mettez le Nutella dans un saladier. Ajouter le yaourt, et mélanger ( le mélange est un peu difficile !).
Puis ajouter le lait petit à petit. Enfin ajouter le sucre.
Versez dans les pots, et placez dans la yaourtière, mettez la en route.
Suivez les instructions.
Dégustez après avoir mis au frais.

Résultat : Moyen.
Le Nutella n’est pas vraiment mélangé au yaourt et une grande partie est remontée au dessus. Le goût est donc concentré dans cette partie.
Malgré l’ajout de sucre (étonnant avec tout ce Nutella !), le yaourt n’est pas si sucré.

Pourtant, il se laisse manger !
Testez et vous jugerez par vous-même …

Gâteau à la mousse de fromage blanc sur coulis de kiwis gold

Pour le dessert de ce repas familial, j’ai opté pour une petite invention.
Grâce à l’AMAP, nous effectuons des commandes exceptionnelles autres que des légumes. Début novembre, nous avons pu obtenir des kiwis gold. Nous avons découvert ces fruits qui sont assez différents des kiwis verts que l’on connait bien. Ce sont des fruits qui, à mon avis se conservent mieux, plus longtemps. Ils sont plus doux et ont un petit goût de miel. En tous cas, je suis conquise !Bref, c’est eux qui m’ont inspiré le dessert.
Comme j’ai déjà pu vous le dire, nous ne sommes pas très fan de sucré et donc des desserts, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut en priver les invités. Alors je souhaitais qu’il soit assez léger, qu’il contienne des fruits et je voulais travailler le chocolat blanc pour changer du chocolat noir (car sans être fan de sucré, je suis quand même une grande amatrice de chocolat noir corsé !).

Voilà le résultat !

Bon, visuellement ça n’est pas vraiment ce que j’attendais, je voulais quelque chose d’un peu plus fin, mais au goût, ce fut une réussite !

Ingrédients :
(pour 6 personnes)

Pour la génoise

3 œufs
90g de farine
90 g de sucre semoule
30 g de beurre
Vanille liquide

Pour la mousse de fromage blanc au kiwis

500g de fromage blanc nature
30g de sucre semoule
1 œuf
1 kiwi gold
Agar-agar QSP 500g de préparation
Un peu de lait
Vanille liquide

Pour la couverture

100g de chocolat blanc à pâtisser

Pour le coulis

4 kiwis
1 c à s de sucre semoule ( à adapter selon chacun, comme d’habitude il faut « malheureusement » goûter !)

Préparation :

On commence par la génoise. Je vous conseille de créer un moule rectangulaire avec du papier sulfurisé, plié à la taille que vous souhaitez (ici, 20*30 ~), les rebords maintenus par des agrafes. C’est vraiment du bricolage quand on n’a pas de moule adapté ! Mais c’est surtout plus pratique pour démouler ensuite …
Préparez un bain-marie.
Travaillez le beurre en pommade (il faut obtenir cette texture onctueuse).
Hors du feu, sur le bain-marie, travaillez au fouet (électrique si possible, sinon longue séance de muscu garantie !) les œufs entiers avec le sucre jusqu’à former des becs (quand vous soulevez le fouet, la texture doit être mousseuse et ferme).
Incorporez-y la farine en enrobant avec une maryse.
Rajouterzle beurre travaillé en pommade.
Versez dans le moule. Tassez pour faire échapper les grosses bulles d’air.
Mettez au four préchauffé à 150°C (Th. 5) jusqu’à obtenir une jolie couleur dorée.
Laissez refroidir après cuisson.

Continuons avec la mousse.
Pelez et découper les kiwis en petits cubes.
Mélangez la vanille liquide au fromage blanc.
Faites blanchir les jaunes d’oeufs avec le sucre. Rajoutez le fromage blanc à ce mélange.
Battez les blancs en neige, puis incorporez les au fromage blanc.
Préparez l’agar-agar selon les indications dans une petite quantité de lait. Rajouter délicatement au mélange précédent.
Ajoutez les morceaux de kiwis.
Etalez la préparation sur la génoise encore dans son moule.
Mettre au réfrigérateur.

Pour préparer le coulis, il suffit de mixer la chair des kiwis avec le sucre. Réservez au frais.

Enfin pour la couverture, faites fondre le chocolat blanc au bain-marie, puis étalez sur le fromage blanc. Laissez refroidir.

Pour présenter, découpez le « gâteau » obtenu en 6 parts. Versez le coulis dans les assiettes. Déposez les parts. Enfin, parsemez 3 gouttes de coulis sur chacune d’elle.

Dégustez.

N.B. : Je ne suis pas satisfaite de la couverture au chocolat blanc qui était bien trop épaisse. Je pense que la prochaine fois que je ferai ce gâteau, je la préparerai séparément en rectangles prédécoupés qu’il n’y aura plus qu’à poser sur chauqe part. Il faut que ce soit très fin et que ça craque !

Mini crumble aux pommes et aux framboises

Je ne suis pas une fan des desserts. Je suis plutôt bec salé que bec sucré. Mais le crumble est un dessert que j’affectionne particulièrement. Et il y a autre chose que j’adore … les framboises. J’en raffole.
Pour cette réalisation, il a fallu que je prépare les fruits et la pâte à crumble séparément, car je les ai présenté en verrines, et bien sûr les verres ne passent pas au four. Le résultats a été tout à fait satisfaisant malgré tout !
Pour la préparation de la pâte à crumble, j’utilise la recette de Cyril LIGNAC, dans son livre Cuisine Attitude.

Ingrédients :

Pommes
Framboises (surgelées !)
1 c à s de sucre

50 g de beurre
50 g de farine
50 g de sucre
50 g de poudre d’amandes
1 c à c ras de cannelle en poudre

Préparation :

Préparez la pâte à crumble.
Préchauffez le four à 180°C (Th. 6).
Mélangez du bout de doigts la farine, la poudre d’amandes, les sucre, la cannelle, et le beurre coupé en morceaux. La consistance doit être un peu sableuse comme une pâte brisée. Amalgamer un peu ou pas selon la texture que vous voulez. J’aime bien avoir quelques gros morceaux croustillants …
Étalez sur une plaque à pâtisserie recouverte de papier sulfurisé et laissez cuire jusqu’à ce que ce soit bien doré.
Laissez refroidir.

Pendant ce temps, lavez, pelez et épépinez les pommes. Coupez les en morceaux. Mettez les dans un plat à gratin avec les framboises. Saupoudrez de sucre et mélangez. Faites cuire au four à 180°C (Th. 6) jusqu’à ce que les fruits soient bien cuits (vérifiez avec la pointe d’un couteau).

Remplissez les verres de fruits puis ajouter la pâte à crumble. Recommencez pour chaque verre.
Y’a plus qu’à déguster …